Nameless http://bloodtearscastel.journalintime.com/ fr 2017-09-18T16:34:17+02:00 http://bloodtearscastel.journalintime.com/The-End-The-Doors The End- The Doors J'en ai finie. Finie avec les efforts vain de tout intérêt. Il ne profite à personne. Les autres ne s'en rendent pas compte, Ils me font souffrir, Alors j'arrête. J'arrête tout. Tout les efforts de tout type. Je suis rentrée à l'école depuis un peu plus d'une dizaine de jours. Cela ne me déplaît pas trop. Au moins cela m'occupe et me permet de mettre des mots sur ce que je sens en moi de manière permanente. Je n'ai même plus envie de fumer. La seule chose qui m'a toujours remontée le morale au moins de 0.01%. Réduite à néant. Je continue par pure habitude. Même le faite de J’en ai finie.
Finie avec les efforts vain de tout intérêt.
Il ne profite à personne.
Les autres ne s’en rendent pas compte,
Ils me font souffrir,
Alors j’arrête.
J’arrête tout.
Tout les efforts de tout type.

Je suis rentrée à l’école depuis un peu plus d’une dizaine de jours. Cela ne me déplaît pas trop. Au moins cela m’occupe et me permet de mettre des mots sur ce que je sens en moi de manière permanente.

Je n’ai même plus envie de fumer. La seule chose qui m’a toujours remontée le morale au moins de 0.01%. Réduite à néant.
Je continue par pure habitude. Même le faite de me dire que j’arrive pour l’instant à combiner les deux. Même le faite que j’allai enfin pouvoir prouver que ,s’élever chaque soir spirituellement et toute la journée intellectuellement, était possible ne m’enchante plus.

J’attend la mort, les yeux lourds et le corps froid. Inanimé j’espère secrètement ne jamais me réveiller.
Incapable de me trancher la gorge, j’ai quand même réussit à me briser la main en l’enfonçant dans ma colère envers tout ceux qui ne me voient plus que comme une amère vielle femme de vingt ans.

Je commence à me faire à l’idée que personne ne viendra me sauver. Je ne sais d’ailleurs pas comment j’ai pu envisager cela au vu du fait que les humains me fuient comme la petite vérole. Ils s’éloignent de moi et change de trottoir comme ils le font avec les mutilés.

C’est une idée, plonger mon visage dans de l’eau bouillante.
A méditer

Mia ou ce qu’il en restera, peut-être demain ?

]]>
2017-09-18T16:34:17+02:00
http://bloodtearscastel.journalintime.com/Lequel-d-entre-nous-perd-la-memoire-deja Lequel d'entre nous perd la mémoire déjà ? Cela fessait plusieurs jours que ça allait plus ou moins et avec la rentrée qui approche c'était bien arrangeant, mais comme rien ne dure .. Ma mère m'a contrariée. Pour rien qui plus est, une histoire avec l'école et les papiers, as usual, les choses qui me font perdre mon sang froid. Ce qui n'a pas aider ce fut sa réflexion quelques heures plus tôt : '' Si seulement tu étais manuelle .. " MAIS QUELLE BLAGUE ! Je n'ai rien entendue d'aussi stupide depuis longtemps ! Moi ? Pas manuelle ? Quelle ironie . J'ai fait un bac arts plastiques, j'ai fait les beaux-arts, j'ai crée des Cela fessait plusieurs jours que ça allait plus ou moins et avec la rentrée qui approche c’était bien arrangeant, mais comme rien ne dure ..

Ma mère m’a contrariée. Pour rien qui plus est, une histoire avec l’école et les papiers, as usual, les choses qui me font perdre mon sang froid.
Ce qui n’a pas aider ce fut sa réflexion quelques heures plus tôt :
'' Si seulement tu étais manuelle .. "

MAIS QUELLE BLAGUE ! Je n’ai rien entendue d’aussi stupide depuis longtemps ! Moi ? Pas manuelle ? Quelle ironie .
J’ai fait un bac arts plastiques, j’ai fait les beaux-arts, j’ai crée des vêtements, je fais de la pâtisserie, aménagé ma chambre avec un système qu’ils croyaient improbable !
Pourquoi personne ne s’en souvient ?
Evidemment, parce que Mia n’est qu’une feignante, qu’elle est paresseuse, une junkie qui ne pense qu’à son cannabis. C’est tellement humiliant, au point que j’en pleure en l’écrivant.

Bon Dieu, cette femme m’a vue grandir, elle seule peut voir le changement dans mon comportement, elle mieux qu personne.
Mais non, évidemment, parce que Mia n’est qu’une feignante, qu’elle est paresseuse, une junkie qui ne pense qu’à son cannabis.

J’ai enfin droit à l’oscar de la meilleure actrice dans ce cas. Si personne ne remarque je me meurs au fil des jours.

Aidez-moi, je suis incapable de me tuer, seulement de continuer à avancer tête baisser, pour que personne n’identifie la détresse de mes yeux. Plus de '' il faut être patient mademoiselle " , " c’est la crise d’adolescence, c’est normal ", " c’est ta divergence qui veut cela, tu es très intelligente ", " c’est dans ta tête "

OUI C’EST DANS MA TÊTE ! Effectivement, vous avez deviner ! Quel œil expert !
MAINTENANT, SORTEZ CELA DE MA TÊTE, AIDEZ-MOI !

]]>
2017-08-30T15:50:34+02:00
http://bloodtearscastel.journalintime.com/2017-08-22-07-48-56 . Les gens cherchent à t'aider car ils ne te comprennent pas. Sinon, ils agiraient. Les gens cherchent à t’aider car ils ne te comprennent pas.
Sinon, ils agiraient.

]]>
2017-08-22T07:48:56+02:00
http://bloodtearscastel.journalintime.com/Damn Damn J'en parlais depuis plusieurs mois déjà, je me moquais de moi-même, me traitant de zombie sans émotions, en train de pourrir de l'intérieur. C'est arrivé, c'est enfin arrivé, je n'ai plus envie de vivre. Cela peut paraître dérisoire, voire risible même, mais c'est la réalité. Pourquoi ne pas me trancher les veines dans ce cas me direz-vous ? Putain ce que j'aimerai ! J'aimerai avoir cette envie de mort imminente, plus rien n'aurait de sens, plus aucun espoir, plus que de la souffrance et des larmes. Mais non. Non, même cela ne me tente pas. Franchement, je m'impressionne, de ne J’en parlais depuis plusieurs mois déjà, je me moquais de moi-même, me traitant de zombie sans émotions, en train de pourrir de l’intérieur.
C’est arrivé, c’est enfin arrivé, je n’ai plus envie de vivre.
Cela peut paraître dérisoire, voire risible même, mais c’est la réalité.
Pourquoi ne pas me trancher les veines dans ce cas me direz-vous ?

Putain ce que j’aimerai ! J’aimerai avoir cette envie de mort imminente, plus rien n’aurait de sens, plus aucun espoir, plus que de la souffrance et des larmes.
Mais non. Non, même cela ne me tente pas.

Franchement, je m’impressionne, de ne jamais avoir eut cette pulsion, d’entendre le sang qui parcoure mon corps, quand soudain, je le vois de nouveau.

Je n’ai juste plus envie. Plus envie de faire d’effort, aucun.
J’ai toujours gardée cette part de coquetterie car cela fessait "trompe la mort " de mon point de vue. Une personne bien apprêter n’éveille pas les soupçons voyons, quelqu’un qui parle, qui rie et écoute ne peut qu’aller bien isn’t it ?

J’ai franchi un cap, le néant. Je ne me réveille plus avec l’espoir que ma journée sera belle, je me suis coupée du monde, la vie sociale dans laquelle j’ai investie tant de temps ne m’ennuie au plus haut point. Seule ma mère trouve grâce à mes yeux, ce sont mes derniers efforts, je m’engage chaque jour à faire un pas vers elle pour ne pas qu’elle ce sente mal à mon propos, même si c’est déjà le cas.
Elle ne m’aide pas, ne me questionne pas, mais j’entend son cerveau pleurer de rage de ne pas me comprendre.

J’ai envie de mourir, et je l’ai dit, à une personne. - Histoire -
Mikaël allait mal, à cause de sa copine, il a harcelé toute ces connaissances afin de trouver un vide penser . Nous sommes proche en tant normal, alors je suis bien entendue, la bonne poire qui a finie par craquer et lui proposer de venir à la maison. Avec mon humeur massacrante, mon corps sale dépourvue de toute compassion.
Je l’ai reçu chez moi, il c’est plain, longtemps, et j’étais là à faire semblant que cela m’importer. Il a dormi à la maison, puis vers onze heures et demi à fini par me demander si ça présence me déranger.
Je crois que ma réponse négative ne lui a pas plus car il est partit dehors téléphoner à son meilleur ami.
Alors à mon habitude, j’ai mi The Big Bang Theory et me suis endormie.
Le lendemain, nous avons eut une conversation sur sa copine encore et encore.
Puis soudainement, j’ai tentée ma chance : " Mika, puis-je être honnête ?
- Non non
- Je n’ai plus envie de vivre
- D’accord, pourquoi ?
- Je ne sais pas, cela m’a prit un matin.
- Okay, on fait quoi auujourd’hui ?"

C’est fabuleux, vous ne trouvez pas ?
Bordel, à qu’elle époque ce genre de chose est-il sensé être ignoré ?
Je sais que je ne mettrai pas fin à mes jours, mais MOI je suis au courant du pourquoi du comment !

Il est resté une nuit de plus et le lendemain j’ai craqué; vers cinq heures de l’après-midi, très fière de lui, il m’annonce : " Ah, je n’ai envoyé aucun message à Cherry de toute la journée
- Et alors ? Tu veux une médaille peut-être ? "

Je l’ai vexée, à tel point que depuis ce moment là, je n’ai eut aucune nouvelle.
Heureusement qu’aucun de mes amis ne s’inquiète pour moi, sinon, j’aurai pu me pendre dans mes toilettes et y rester en décomposition pendant des jours.

Bdfuajlhd cviozrjnef ,;casnjzbhdvednaklmqdfkvgbnjf,d;lmsùzdl;fngb gdf,d;qamù, et de tout coeur,
Mia

]]>
2017-08-19T18:09:59+02:00
http://bloodtearscastel.journalintime.com/068 068 Je n'ai envie de voir personne. Cela est-il si compliqué à comprendre ? Devoir faire des efforts sociaux est relativement compliquer quand votre vie ce résume à jouer & fumer. D'ici Septembre, je pourrai raconter mes sujets d'étude, ce sera déjà plus aisé de converser avec des adultes. Pourquoi quand ma mère désire être seule, tout le monde ce pli il sous son joue ? Si je ne sors pas, si je ne vois pas mes ''amis'', si je ne skype pas ce n'est pas pour rien. Mais évidemment que non, quand d'aspect tout semble fonctionner, pourquoi alors ne pas ce sociabilisé ? Parce que je Je n’ai envie de voir personne. Cela est-il si compliqué à comprendre ?
Devoir faire des efforts sociaux est relativement compliquer quand votre vie ce résume à jouer & fumer. D’ici Septembre, je pourrai raconter mes sujets d’étude, ce sera déjà plus aisé de converser avec des adultes.
Pourquoi quand ma mère désire être seule, tout le monde ce pli il sous son joue ? Si je ne sors pas, si je ne vois pas mes ''amis'', si je ne skype pas ce n’est pas pour rien.
Mais évidemment que non, quand d’aspect tout semble fonctionner, pourquoi alors ne pas ce sociabilisé ?
Parce que je suis brisée, lassée de faire comme si le monde tourné rond, fatiguée d’ouvrir les yeux chaque maintenant en me demandant si aujourd’hui sera enfin doux.
Je n’en peux plus, de faire comme si j’avais un avenir, de faire semblant d’être humaine, de devoir me forcer à avaler de la nourriture qu’il a toucher avec ses doigts et puis les enfants .. ! Je haie les enfants, autant pour leur naïveté que leur impolitesse. Marianne était un enfant différent, une divergente à l’état pur. Avec qui jouer aux échecs ou faire la cuisine était plaisant parce qu’elle voulait en savoir plus, toujours plus.
Mais est-ce bon pour une enfant de quatre ans de vouloir vivre comme quelqu’un de dix-sept ?
Ah le passé, chose immatériellement douloureuse.

Pour suivre les dires du Docteur Pot, ma thérapie est simple : il faut que je me fasse plaisir.
Doux Jésus que c’est difficile, fatiguant même de n’avoir aucun désir et de devoir s’arracher la peau du crâne pour entrevoir une pauvre envie insignifiante. Puis, je ne suis pas sur qu’avoir envie du bière est très ''saint'' en sois.

Je suis incapable de vivre seule, incapable de supporter la compagnie.

Oui, c’est tout à fait ça, je suis bonne à jeter.

]]>
2017-08-06T12:41:07+02:00
http://bloodtearscastel.journalintime.com/Vivre-dans-sa-propre-boucle Vivre dans sa propre boucle J'aimerai écrire une histoire, mon histoire. Peut-être cela pourrait-il lui donner un sens ? Cela pourrait-il, peut-être donner un sens à ma vie. Le problème, comme si il était maître dans son domaine , est qu'il faut un commencement. Tout nécessite un début et une fin. Je ne me rappelle que très vaguement des vingt dernières années. Il y a sûrement des raisons à cela mais je ne suis pas certaine de toutes les connaître ni de savoir leurs impacte exacte sur le cerveau que je porte aujourd'hui. Alors pour faire une description sommaire de votre narrateur, disons que .. je ne J’aimerai écrire une histoire, mon histoire. Peut-être cela pourrait-il lui donner un sens ? Cela pourrait-il, peut-être donner un sens à ma vie.
Le problème, comme si il était maître dans son domaine , est qu’il faut un commencement. Tout nécessite un début et une fin.
Je ne me rappelle que très vaguement des vingt dernières années. Il y a sûrement des raisons à cela mais je ne suis pas certaine de toutes les connaître ni de savoir leurs impacte exacte sur le cerveau que je porte aujourd’hui.
Alors pour faire une description sommaire de votre narrateur, disons que .. je ne peux pas faire cela. Je n’arrive pas à décrire la personne que je suis. Navrée, peut-être plus tard .

Je me sens si mal, depuis si longtemps que ma vision du monde a été changer. J’ai d’abord commencer par constater que je ne pouvais faire la différence entre les personnes qui m’apprécier et les autres. Comme si il était improbable que ma personne puis être assez agréable pour avoir des amis. Puis, ma conversation a disparue, mystérieusement, car ce que j’ai a dire n’intéresse que moi, la musique, Fleetwood Mac, Joy Division & Pink Floyd jusqu’au frontière de l’univers, le cinéma, l’exaltation des sentiments, la vision d’un doux passé à travers une lentille. Les utopies, un monde perdu qui peine à flotter à a surface quand tout un tas de pièce de monnaie ce regarde le nombril au cas où il ne ressemblerait pas suffisamment à celui des autres. Les drogues, à que dire, cela ferrait tout de suite débats, car la fin est proche mes très cher paires, de nos jours, les filles savent rouler des joints, enfer et damnation ! Non, plus sérieusement, c’est un sujet épineux seulement car la deuxième dimension est ouvert à tous, si l’Homme par nature n’était pas fait d’excès et n’avait pas perpétuellement en tête d’impressionner son voisin, beaucoup de chose ne ce produirait pas. Décortiquer un humain à tel point que sa gestuelle s’entend jusqu’à mon œil. Pouvoir voir au delà de la doctrine de penser unique et chrétienne, pouvoir aider ceux à qui on a livrer un cerveau trop gros pour une si petite tête, ceux pour qui ce rendre aveugle était la dernière solution, ceux qui n’ont pas le choix. Des choses simple, oui, je sais. Mais maintenant, elles n’ont plus aucune valeur, plus aucun goût.
La suite logique fut de perdre l’appétit, le sommeil, le courage, la motivation, l’envie puis la parole.
Il aurait été si aisé d’avaler trois cachets par jour histoire de faire les niveaux quotidiennement. Mais non, pour certaine pathologie, ce traitement ne fonctionne pas.

Je suis une enveloppe corporelle et autour de moi gravite le reste de mon âme. C’est d’une facilité enfantine. Non, vraiment, quand rien de nouveau ne vous touche. Être un zombie. Chercher sans cesse une proie et n’être satisfait , jamais, ce contenter de regarder le cadavre de notre dernier repas mentale, lâcher un « fait chier » puis repartir en grognant le pied traînent au sol pour une nouvelle quête de liberté.

Arrêtez-vous un moment et questionnez vous.
De quoi avez-vous envie ?
Amour ? Chance ? Super-pouvoirs ? Résurrection peut-être ?
Okay, plus réaliste.
Voyage ? Chat ? Hamburger ? Ou Pizza ? Plage ? Voiture ? Yaourt ? Sieste ?
Il y a sûrement quelque chose qui vous tente, Pouvez-vous alors imaginer, une absence totale de désir ? Faire des choses par pure réflexe ou obligation, ce sentir coupable de blesser alors qu’on ne sait pas comment cela c’est produit. Sentir la tristesse, le désespoir et la solution que vous provoquez sans comprendre pourquoi personne ne voit.

L’Homme est-il réellement altruiste ?
Quelque chose que je n’ai jamais pu oublier, moi aussi.

Demain, j’aurai sûrement oublier ça, tant pis, ça aurait été cool.

]]>
2017-08-05T17:26:55+02:00