Nameless

Somebody save me or shoot me

Je ne peux pas y aller. Mes larmes me brûlent comme de l'acide, Et personne ne voit rien. Je ne peux pas y aller. Mais je suis obligée. Je savais que je ne devais pas regarder American Horror Story. Cela a beau être ma série préférée, le personnage de Ally me fait peur. Je ne peux pas devenir comme ça, j'ai si peur. Mais que faire alors ? Je ne peux pas rester à la maison, je ne peux pas aller à l'école, je ne peux pas dormir, je ne peux pas manger, je ne peux pas parler. " Mais tu as toute la vie devant toi, tu es belle, intelligente, tu pourrais être ce que tu veux.." Je me (...)

---

Navrée si mon texte d'avant n'est pas cohérent, je n'ai eut le courage de le relire (...)

Je te demande pardon avec tout ce que je possède et tout ce que je possèderai

Je n'avais encore jamais parler de garçon ici. C'est peut-être que depuis que je suis devenue complètement apathique, il m'indiffère vraiment au plus haut point, mais cela n'a pas toujours été le cas. J'ai un sérieux problème avec cela. Depuis que je suis toute petite, je suis absolument convaincue que quelqu'un, quelque part va me permettre de vivre la vie dont je rêve depuis enfant avant de causer ma perte. Pas de prince charmant et tout le tapage qui va avec. Ça, je n'y ai jamais crue. Enfin, cela serai trop long de développer intégralement (peut-être plus tard ?). Hier soir, (...)

The End- The Doors

J'en ai finie. Finie avec les efforts vain de tout intérêt. Il ne profite à personne. Les autres ne s'en rendent pas compte, Ils me font souffrir, Alors j'arrête. J'arrête tout. Tout les efforts de tout type. Je suis rentrée à l'école depuis un peu plus d'une dizaine de jours. Cela ne me déplaît pas trop. Au moins cela m'occupe et me permet de mettre des mots sur ce que je sens en moi de manière permanente. Je n'ai même plus envie de fumer. La seule chose qui m'a toujours remontée le morale au moins de 0.01%. Réduite à néant. Je continue par pure habitude. Même le faite de (...)

Lequel d'entre nous perd la mémoire déjà ?

Cela fessait plusieurs jours que ça allait plus ou moins et avec la rentrée qui approche c'était bien arrangeant, mais comme rien ne dure .. Ma mère m'a contrariée. Pour rien qui plus est, une histoire avec l'école et les papiers, as usual, les choses qui me font perdre mon sang froid. Ce qui n'a pas aider ce fut sa réflexion quelques heures plus tôt : '' Si seulement tu étais manuelle .. " MAIS QUELLE BLAGUE ! Je n'ai rien entendue d'aussi stupide depuis longtemps ! Moi ? Pas manuelle ? Quelle ironie . J'ai fait un bac arts plastiques, j'ai fait les beaux-arts, j'ai crée des (...)

.

Les gens cherchent à t'aider car ils ne te comprennent pas. Sinon, ils agiraient. (...)

Damn

J'en parlais depuis plusieurs mois déjà, je me moquais de moi-même, me traitant de zombie sans émotions, en train de pourrir de l'intérieur. C'est arrivé, c'est enfin arrivé, je n'ai plus envie de vivre. Cela peut paraître dérisoire, voire risible même, mais c'est la réalité. Pourquoi ne pas me trancher les veines dans ce cas me direz-vous ? Putain ce que j'aimerai ! J'aimerai avoir cette envie de mort imminente, plus rien n'aurait de sens, plus aucun espoir, plus que de la souffrance et des larmes. Mais non. Non, même cela ne me tente pas. Franchement, je m'impressionne, de ne (...)

068

Je n'ai envie de voir personne. Cela est-il si compliqué à comprendre ? Devoir faire des efforts sociaux est relativement compliquer quand votre vie ce résume à jouer & fumer. D'ici Septembre, je pourrai raconter mes sujets d'étude, ce sera déjà plus aisé de converser avec des adultes. Pourquoi quand ma mère désire être seule, tout le monde ce pli il sous son joue ? Si je ne sors pas, si je ne vois pas mes ''amis'', si je ne skype pas ce n'est pas pour rien. Mais évidemment que non, quand d'aspect tout semble fonctionner, pourquoi alors ne pas ce sociabilisé ? Parce que je (...)

Vivre dans sa propre boucle

J'aimerai écrire une histoire, mon histoire. Peut-être cela pourrait-il lui donner un sens ? Cela pourrait-il, peut-être donner un sens à ma vie. Le problème, comme si il était maître dans son domaine , est qu'il faut un commencement. Tout nécessite un début et une fin. Je ne me rappelle que très vaguement des vingt dernières années. Il y a sûrement des raisons à cela mais je ne suis pas certaine de toutes les connaître ni de savoir leurs impacte exacte sur le cerveau que je porte aujourd'hui. Alors pour faire une description sommaire de votre narrateur, disons que .. je ne (...)